Le Grand Choeur de l’Abbaye aux Dames met l’accent sur la musique sacrée italienne. Une soirée consacrée à Giacomo Puccini.

Normes sanitaires au 14/10/2021 : Le pass sanitaire est demandé aux moins pour les adultes. Port du masque obligatoire pour les enfants qui n’ont pas le pass sanitaire. Les normes peuvent évoluer en fonction de la situation sanitaire. Pensez à les vérifier.

Giacomo Puccini (1858-1924)
Issu d’une longue lignée de compositeurs d’Église et destiné par la tradition familiale à être organiste et maître de chapelle, Puccini s’illustrera finalement davantage dans le domaine de l’opéra que dans celui de la musique sacrée. 

Messa di Gloria pour chœur, 2 solistes (baryton-basse et ténor), 2 pianos 

Une soirée italienne, brillante, consacrée à Puccini. Sous la direction de Michel Piquemal, le Grand Chœur et les solistes chanteront, entre autres, la Messa di Gloria de Puccini, œuvre pleine d’énergie, de fougue et de luxuriance, préfigurant le style des opéras du compositeur.
Pour cette œuvre, les solistes sont des chanteurs d’opéra.

La Messa a quattro voci fut composée par Puccini en 1880 pour son examen à l’Istituto Musicale Pacini de Lucques. On la connaît surtout sous le titre apocryphe de Messa di Gloria, mais il s’agit bel et bien d’une messe complète, puisque, outre le Kyrie et le Gloria, elle comporte également un Credo, un Sanctus et un Agnus Dei.

Œuvre de jeunesse, la Messa di Gloria ne sera jamais publiée du vivant du compositeur. La partition, dont des thèmes seront réutilisés par le musicien dans Edgar et Manon Lescaut, préfigure le style de ses grands opéras dont il entreprendra la composition par la suite. Elle ne fut représentée qu’une fois du vivant du compositeur, pour n’être reprise que beaucoup plus tard, en 1952.

Requiem pour Verdi de Puccini (chœur, piano et alto solo)

Le Requiem de Puccini fut composé en 1906 à l’occasion du quatrième anniversaire.
de la mort de G. Verdi et commandé par l’éditeur Riccordi. Il s’agit de la mise en musique de l’antienne pour l’introit de la messe des morts. Le chœur à trois voix mixtes est accompagné entre autres par un violon alto solo.

Salve, o Vergine Maria de Gioachino Rossini (chœur à quatre voix et piano)

Ce motet, pieux et doux date de 1850. Ce Salve Regina est un des fameux « Péchés de vieillesse » au sein du volume XI, sobrement dénommé Miscellanée de musique vocale.

Réservation Obligatoire. Il n’y aura pas de billetterie sur place :

Plein tarif 20€ / Tarif réduit15€

Renseignements : 05 46 47 60 51

Salle de Spectacles de la Citadelle

Avenue de la Citadelle

17480, LE CHÂTEAU-D’OLÉRON