Véritables moments de grâce hors du temps, ses concerts sont d’une poésie rare, où il embarque comme par magie, quiconque tend l’oreille. L’aventurier insatiable qu’il est, multiplie les duos atypiques et les rencontres improbables, sa personnalité inclassable se sculpte toujours plus, ses inspirations s’enrichissent sans cesse. 

Il a l’amour des mots et la passion des récits, en scène il raconte, il enivre, il invite chacun, au plus profond de ses rêves.
Thibault Cauvin est né avec une guitare, celle que lui a tendue son père, lui-même musicien.
De là, tout s’est enchaîné avec un parfait naturel. Il remporte 36 prix internationaux. A 20 ans, il devient le guitariste le plus titré au monde.
Les concerts se multiplient, le monde veut entendre « le Petit Prince de la six-cordes ».

Son jeu universel et sa personnalité attachante charment et rassemblent tous les publics. Les médias sont unanimement séduits par le « phénomène Cauvin », qu’ils soient généralistes comme Yann Barthès qui le qualifie de « Superstar de la guitare », Claire Chazal qui souligne la dimension « hors du commun » de ses concerts, Léa Salamé qui le présente comme « l’un des meilleurs guitaristes classiques du monde », ou spécialisés comme France Musique qui lui consacre chaque année de nombreuses émissions, Guitare Classique Magazine fidèle de la première heure, et tant d’autres.
La guitare de Thibault n’a pas de frontière avec plus de 120 pays visités pour près de 1500 représentations, des scènes les plus prestigieuses aux lieux les plus atypiques, du Carnegie Hall de New York à la Tour Eiffel, du Tchaïkovski Hall de Moscou à la Cité Interdite de Pékin, du Queen Elizabeth Hall de Londres à l’Acropollium de Carthage. Plus de limite, un soir 40 000 personnes peuvent l’entendre sur la plage de Royan, deux jours après il joue dans un temple en ruine aux confins de l’équateur pour quelques 200 privilégiés.

Après avoir consacré des albums aux grands compositeurs classiques Scarlatti, Albéniz puis Vivaldi, Thibault propose en 2018 un disque très personnel : CITIES II. Il y a pour invités des artistes venus de différents mondes musicaux tels que Matthieu Chedid, Didier Lockwood, Ballaké Sissoko, Erik Truffaz ou encore Thylacine. Thibault revient en 2020 avec un album consacré aux Estudios Sencillos de Leo Brouwer, compositeur cubain qui a écrit ce légendaire cycle joué par tous les guitaristes du monde. En Janvier 2023, est attendu un album consacré à l’œuvre de Jean-Sébastien Bach.
La diversité, les contrastes, l’aventure, les découvertes, la liberté, les rencontres, tant de sujets chers à Thibault, qu’on entend dans sa musique.

Une soirée inoubliable à ne pas manquer !